Quelle Union Européenne voulons-nous ?

… où comment le F.N. est pris en flagrant délit de trouver du charme à l’ U.E. . Un petit billet d’humeur de Patrick Roccia, Conseiller National MoDem pour l’Ardèche.

161204 - TAFTA Le vœu déposé par le groupe FN du Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes (Le diable s’habille en TAFTA …) a retenu toute mon attention dans cette période où les interrogations sur la construction d’une Union Européenne se multiplient.

A vrai dire, je suis resté un peu perplexe car, au final, je n’en comprends ni l’objectif, ni l’argumentation. Ou du moins, vu de ma place, les conclusions semblent aller à l’opposé de la vision politique prônée par le Front National s’agissant de l’Union Européenne.

Je m’explique:

Ma première interrogation porte sur le fameux mécanisme de règlement des différents entre investisseurs et États. Continuer la lecture

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 4- Européen, 4- Régional | Laisser un commentaire

Trump, Sarkozy, Le Pen … Balkany: tout est dit !

Clic sur image pour avoir accès à la vidéo

Clic sur image pour avoir accès à la vidéo

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 3- National, 5- International, Z- Non classé | Laisser un commentaire

Retour de l’Université de Rentrée 2016

161003- université de rentrée
L’Université de Rentrée du Mouvement Démocrate a eu lieu à Guidel du 23 au 25 septembre 2016. Deux thèmes majeurs étaient au programme des travaux: l’Europe, et l’organisation de nos territoires.

S’agissant de l’Union Européenne, plusieurs témoins ont appelé à une refondation, en s’appuyant sur les valeurs prônées en leur temps, au lendemain de la guerre par les pères fondateurs.
Sandro Gozi , secrétaire d’état aux affaires européennes auprès du président du conseil italien, a très fortement mis en cause les dirigeants des états membres au sein du Conseil Européen, incapables de répondre aux défis actuels. Il a également stigmatisé la gouvernance économique et financière au sein de la zone Euro qui a conduit l’Italie, en suivant les recommandations, à voir sa dette augmenter, son taux de croissance baisser, et son chômage augmenter. Ces échecs patents doivent nous amener d’urgence à réformer cette union afin de redessiner un avenir pour les jeunes générations qui ont grandi dans une Europe des libertés.
Le moment fort fut sans aucun doute la table ronde réunissant Bernard Guetta (journaliste), Guillaume Klossa (fondation EuropaNova), Alex Taylor (journaliste), Guy Verhofstadt (président du groupe ALDE au Parlement européen). Tous les intervenants ont souligné les incohérences institutionnelles et la médiocrité des dirigeants qui plongent l’UE dans la léthargie, incapable de répondre aux attentes des citoyens, renforçant ainsi le camp des eurosceptiques:

  • Le témoignage d’Alex Taylor, relatif au Brexit, fut poignant. C’est pour lui, britannique et européen, une déchirure profonde. You don’t know what you got till it’s gone (vous ne savez pas ce que vous possédez jusqu’à ce que vous le perdiez). Il convient de méditer ces paroles extraites de l’album Long Cold Water du groupe Cindirella.
  • Pour Guy Verhofstadt, négociateur du Brexit au nom du Parlement Européen, il faut d’abord reconnaître les insuffisances, et même les erreurs, pour ensuite élaborer une feuille de route adaptée aux enjeux mondiaux et fidèles aux pères fondateurs.
  • Pour Bernard Guetta, le temps presse car une peur généralisée s’installe dans l’opinion. Or l’UE dispose de nombreux atouts qui ne demandent qu’à prospérer si les gouvernants donnent l’impulsion indispensable.

Le Mouvement Démocrate soutient complètement ces propositions indispensables pour redonner un avenir à l’UE, et aux jeunes générations.

S’agissant de nos territoires, le constat est sévère, et même alarmant si on considère qu’il s’agit de la vie quotidienne de nos concitoyens. Les réformes récentes ont été conçues sans avoir au préalable défini un but final, un objectif commun, et sans avoir établi une feuille de route pour y parvenir. Le résultat est affligeant.

  • Pas de simplification du mille-feuilles. On a même créé des strates supplémentaires avec des statuts d’exception.
  • Pas de simplification du fonctionnement. On a au contraire créé des monstres administratifs, peu favorables au déroulement d’un véritable débat démocratique.
  • Pas de réduction de la fiscalité. Au contraire, la fiscalité locale ne cesse d’augmenter en raison des ajustements de périmètres et de changements d’attributions. Cerise sur le gâteau, la loi n’ayant rien prévu dans ce domaine, les élus s’écharpent sans vergogne sur les transferts de ressources financières. Spectacle pitoyable.
  • Eloignement des citoyens. Les grands élus locaux ont bâti des intercommunalités sans lien avec les bassins de vie, l’identité des territoires, donc sans lien avec les attentes des habitants.

Le Mouvement Démocrate considère qu’il faut tout reprendre afin de parvenir à une véritable refonte de nos collectivités locales respectant les besoins des citoyens et non ceux des élus. Le MoDem a donc lancé une large réflexion afin de proposer des mesures concrètes permettant d’associer les citoyens aux décisions prise en leur nom au sein des instances intercommunales.

Patrick Roccia – Conseiller National MoDem Ardèche

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 3- National, 4- Européen | Commentaires fermés sur Retour de l’Université de Rentrée 2016

Saint Etienne du Rouvray – Réaction de Marc Fesneau – Secrétaire National du MoDem

160727- Jacques HamelEn apprenant la terrible nouvelle de ce matin j’ai trouvé que nous avions besoin d’autres choses que d’un tweet supplémentaire dans une espèce d’escalade et de surenchère médiatique et de déclarations réductrices

J’ai à vrai dire pensé à plusieurs choses :

A la volonté évidente de fracturation de ceux qui attentats après attentats dévoilent leurs plans : attiser, créer, nourrir la haine, dresser les citoyens les uns contre les autres dans une escalade de la barbarie allant de l’assassinat de journalistes, à un magasin casher visant la communauté juive, s’attaquant aux spectateurs d’un concert ou d’un match de football, à des passants attablés puis à des enfants et leurs parents à l’issue d’un feu d’artifice et finalement ce jour à un prêtre catholique … de 86 ans, célébrant sa messe. A une escalade dans la terreur et dans la géographie de la terreur donnant sans doute à beaucoup d’entre nous le sentiment de n’être nulle part à l’abri.
Lutter contre cette stratégie funeste c’est d’abord en prendre conscience et tenir bon face à ces ennemis. Et c’est aussi refuser la peur et l’idée qu’ils arriveraient finalement à ne dicter nos décisions que sous cette contrainte. C’est à eux de reculer, pas à nous. C’est à nous de leur imposer nos lois et pas à eux. Et c’est à nous de construire ensemble une société qui manifestement a perdu ses repères et qui va devoir chercher les voies d’un destin commun. Et à l’heure ou les JMJ débutent à Cracovie de penser à Jean-Paul II qui disait à ces frères polonais et de l’est « N’ayez pas peur ».

J’ai aussi pensé à ceux qui, tous les jours en Syrie et en Irak par exemple, vivent depuis des années des scènes du même genre, chrétiens d’orient, musulmans et dont on comprend encore mieux aujourd’hui, comment, sous la terreur, il sont conduits à chercher par tous les moyens à rejoindre une terre promis de paix et de liberté. Et donc j’ai pensé aux réfugiés de l’autre rive de la méditérranée.

Et je me suis remémoré les messages continus du christianisme vers lesquels je nous invite que l’on soit croyant ou non à nous tourner en ces heures sombres pour ne pas céder à ceux qui sont en guerre contre nous ou ne pas céder à ceux qui veulent instrumentaliser cet acte barbare pour dresser les Hommes les uns contre les autres au nom de la religion. Et j’ai pensé à ce prêtre qui, tout son sacerdoce durant, n’a cessé de vivre en chrétien et de rapporter la parole du christ : « Aimer vous les uns les autres comme je vous ai aimé ». Parole que je n’ai cessé d’entendre relayée par l’église, par les églises. Et je me suis dit que c’était leur force, notre force.

Je me suis dis qu’à la longue, attentats après attentats, les paroles publiques paraîtraient bien vaines devant l’escalade, la multiplication, et l’accélération dans l’horreur. Et c’est l’impression qui me reste de cette journée entre les mêmes paroles, les mêmes mots entendus depuis le mois de janvier 2015 et le sentiment d’une impuissance collective à agir et les paroles de ceux qui vous explique que bien sûr avec eux tout aurait été différent. Et comme le disait F Bayrou, assumer l’exigence de ne pas céder à la facilité électoraliste n’exclut en rien la nécessité que nous avons ensemble de nous interroger sur nos dispositifs législatifs et sur leur application concrète.

Et enfin j’ai pensé à ce qu’avait dit Antoine Leiris dont la compagne a été tuée au Bataclan parce que la parole d’une victime si l’on est un peu humble elle tient une force incroyable dans ces moments là. Et je me permets de nous les remettre en mémoire en pensant à toutes les autres victimes de France et d’ailleurs.

« Vous n’aurez pas ma haine »
Antoine Leiris
16 novembre 2015 ·

« Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur.

Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’ai peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.

Je l’ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d’attente. Elle était aussi belle que lorsqu’elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j’en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu’elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n’aurez jamais accès.

Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n’ai d’ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas sa haine non plus» .

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 3- National, 5- International, D- Vie du Mouvement, Société | Commentaires fermés sur Saint Etienne du Rouvray – Réaction de Marc Fesneau – Secrétaire National du MoDem

Nice – 13 Juillet 2016

160713- Nice

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 3- National, 5- International, Société | Commentaires fermés sur Nice – 13 Juillet 2016

Y’a-t’il un pilote dans l’aéroport ?

Nul doute que l’avenir de l’aéroport de Saint Exupéry est un élément majeur du développement futur, aussi bien touristique qu’industriel, de la nouvelle région Auvergne – Rhône-Alpes. Or cet aéroport (au même titre que celui de Bron) va être privatisé dans des conditions qui feront que la puissance publique ne maîtrisera en rien cet outil de développement :

  • Aucune réflexion stratégique sur le besoin réel en termes de transport aériens dans un avenir à moyen – long terme, aussi bien dans le cadre européen que national,
  • Le désengagement de l’Etat et de la Chambre de Commerce et d’Industrie, actionnaires principaux actuels avec comme seule vision un objectif financier à court terme (du même ordre que « les autoroutes » en leur temps).
  • Un cahier des charges irréaliste à l’attention d’un futur repreneur.

Le dossier ci-joint (clic sur photo) reprend la plupart des grandes interrogations sans réponses de ce « projet », interrogations que l’on pourrait résumer comme suit :

  • Pourquoi l’Etat se désengage – t’il totalement de Lyon mais
    • garde la majorité des parts dans l’aéroport de Toulouse
    • envisage un aéroport à Nantes
  • Comment se positionne Saint Exupéry
    • A l’international en regard de la proximité de Genève … et le rattachement direct par TGV de Lyon Part-Dieu à Roissy – Charles de Gaulle
    • En tant que nœud de transport multimodal pour la nouvelle région
    • Fret ou passagers ou les deux?
    • En regard des aéroports « satellites » de Bron, Grenoble, Clermont-Ferrand, Chambéry …
  • Les investissements nécessaires pour un futur repreneur sont-ils réalistes (mise aux normes européennes, agrandissement – piste nouvelle à l’ouest -, nombre de passagers potentiels …)

Dans le cadre de la nouvelle loi définissant les responsabilités territoriales, la région a maintenant la « compétence transport » … et n’a pour seule manette pour piloter ce projet que les 5% d’actions qu’elle détient alors que les intérêts et volontés des autres parties prenantes l’Etat (60%), la CCI (25%), la Métropole Lyonnaise (7%) et le département du Rhône (3%) peuvent être divergents.

Cependant, le dossier de privatisation (clic) a été présenté en mars dernier par le ministre de l’économie, les candidats repreneurs doivent déposer une offre indicative le 12 mai et la privatisation proprement dite est programmée pour fin 2016

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 3- National, 4- Européen, 4- Régional, 5- International | Commentaires fermés sur Y’a-t’il un pilote dans l’aéroport ?

22 Mars 2016

160322- belgique

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 4- Européen | Commentaires fermés sur 22 Mars 2016

Brexit: Merci M. Cameron

160220- BrexitComédie « so british » ou pas, nous avons tous l’impression que la Grande Bretagne fait jouer à l’Europe un jeu dangereux. Vous trouverez ci-dessous le billet d’humeur de Patrick Roccia (et, pour compléter, ici  la réaction pour le moins musclée de Sylvie Goulard (clic) ou ici  le commentaire de Marielle de Sarnez (clic), toutes deux députés européennes).

Sous ce vocable abscons, Britain Exit, se cache en réalité un enjeu essentiel pour l’avenir de l’Union Européenne et celui des citoyens.

L’affaire est extrêmement simple: David Cameron, Premier Ministre, a fait campagne sur la mise en œuvre d’un référendum sur l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union Européenne. Il soumet maintenant cette décision à l’octroi de clauses dérogatoires concernant la position du Royaume-Uni en regard des traités actuels dans quatre domaines : la gouvernance économique, la compétitivité, la souveraineté et la question de l’immigration.

Cette situation est symptomatique d’un profond malaise. En effet, le Royaume-Uni bénéficie déjà d’un statut spécial. Pour autant, il fait partie des états-membres qui transposent rigoureusement les directives européennes (contrairement à la France par exemple). Il y a donc manifestement un problème de fonctionnement des institutions.

En réalité, ce que nos dirigeants négocient, sous le manteau, … Continuer la lecture

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 4- Européen | Commentaires fermés sur Brexit: Merci M. Cameron

Meilleurs voeux … quand même

Cette année 2015, avouons le, n’a pas été folichonne: attentats, infantilisme de certains politiques, désespérance des français qui se replient sur eux-mêmes  … même le climat de ce mois de décembre semble déréglé. Dans ces conditions il est difficile de se lancer dans de grandes phrases lyriques pour présenter des bons voeux de santé et bonheur, pourtant sincères, pour 2016. Il reste l’humour, un peu kafkaien, un peu noir … mais humour quand même. Alors « Bonne année 2016 », seul l’engagement de citoyens soucieux du bien public peut nous sortir du marasme …donc,  à nous de jouer en toute liberté, égalité et fraternité !

Statue de D. Cerny - Passage Lutécia - Prague

Statue de D. Cerny – Passage Lutécia – Prague

Statue en l'honneur de F. Kafka - J. Rona - Prague

Statue en l’honneur de F. Kafka – J. Rona – Prague

Les pisseurs - Miusée F. Kafka - Prague

Les pisseurs – Musée F. Kafka – Prague

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 1- Local, D- Vie du Mouvement, Société | Commentaires fermés sur Meilleurs voeux … quand même

Région Auvergne / Rhône-Alpes: le challenge du Centre

En cliquant sur la photo ci-contre vous trouverez un tableau présentant les principales informations concernant nos élus en Auvergne Rhône-Alpes (par département, par liste, par nuance politique).

La campagne des régionales est maintenant derrière nous. La stratégie d’alliance du MoDem n’a pas été simple à accepter et, pour certains, reste incomprise.

La question posée est maintenant:

« le Centre pourra-t-il faire entendre sa voix au sein de la nouvelle assemblée régionale ? ».

  • Le MoDem seul en est-il capable ? Oui en cas de « force majeure » ! Avec 11 élus sur 204 dans une majorité comportant 113 sièges, un déplacement des voix des élus MoDem amène à un blocage  de 102 voix contre … 102.
  • Des propositions « centristes » pourront-elle être déposées ? Oui ! Cela dépendra en grande partie du positionnement et de la volonté des élus U.D.I. de faire valoir, ou non, leur volonté d’Indépendance. Ils sont 21 … sans compter certains « Divers Droite » (ils sont 20 au total) dont certains ont déjà dit leur intention de siéger dans un « groupe du centre ». On peut donc logiquement tabler sur un groupe de 40 élus centristes … à comparer aux 34 F.N. et aux 57 « Gauche » (si unis).

La question n’est donc plus « Le Centre peut-il faire entendre sa voix » mais « le Centre veut-il faire entendre sa voix ? ». C’est le challenge que vont devoir relever nos représentants.

Début de réponse le 4 Janvier, date officielle de la mise en place de la nouvelle assemblée.

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Départementales / régionales 2015, Z- Non classé | Commentaires fermés sur Région Auvergne / Rhône-Alpes: le challenge du Centre