Départementales: Résultats Ardèche 2 ème tour

Cliquer sur l’image pour avoir les résultats de l’Ardèche

A titre de synthèse:

  1. Rappel:
    • le conseil général, suivant l’ancien découpage cantonal, comportait 21 Elus de gauche (PC, PS, PRG, Divers) et 12 Elus de droite (UMP, Nouveau Centre, Divers)
    • le nouveau conseil départemental comportera 24 Elus de gauche (PS et Divers) et 10 Elus de droite (UMP-UDI).
  2. Si tant est que cela est un quelconque intérêt, l’analyse partisane des résultats montre que, politiquement:
    • les électeurs de gauche se sont globalement reportés sur les candidats PS
    • en cas de duels UMP/UDI – FN, ces mêmes électeurs « de gauche » ont voté pour le candidat UMP/UDI,
    • en cas de duels PS – FN, une part importante des électeurs de l’UMP/UDI a voté pour le FN,
    • à contrario, dans le cas de confrontation tripartite, le maintien du FN à permis l’élection des candidats PS.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 1- Local, 2- Départemental, Départementales / régionales 2015 | 2 commentaires

Contre l’inquiétant «ni-ni» de Nicolas Sarkozy

Tribune libre de Sylvie Goulard (Député Européenne MoDem) dans le journal l’Opinion – clic – 

En refusant de choisir, le Président de l’UMP légitime une formation politique, le FN, qui a un projet contraire à l’intérêt national

150328- sylvie_goulard1Faut-il faire une différence entre le Parti socialiste et le Front national ? Dans la plupart des pays d’Europe où les partis modérés gouvernent en coalition, dans l’intérêt national, la réponse irait de soi. Mais puisque Nicolas Sarkozy renvoie dos à dos PS et FN, il est important d’y répondre concrètement, projet du FN en mains, sans incantation républicaine.

Sur trois sujets essentiels – la défense, l’Europe, l’économie – le FN remet en cause le cadre de la sécurité et de la prospérité de la France.

Ce parti propose « une sortie du commandement intégré de l’OTAN ». Il veut « s’associer [à l’Allemagne et à la Russie] pour former une alliance trilatérale Paris-Berlin-Moscou ». Ainsi il propose à la France de renier sa parole vis-à-vis de ses alliés occidentaux, la laissant sans moyens de défense suffisants. Il ment sur la disponibilité de l’Allemagne de participer à cette aventure. La Chancelière est trop avisée et trop engagée contre les exactions de Vladimir Poutine pour se jeter au cou de celui-ci.

Sur l’Europe, le FN envisage « l’abandon de la politique agricole commune » ou encore le « rétablissement de la primauté du droit national sur le droit européen ». Il veut détruire l’Union européenne. Ces bouleversements dont les modalités et les coûts ne sont pas précisés créeraient une incertitude très préjudiciable. A terme, notre pays serait isolé, dépourvu de moyens d’influence sur ses voisins.

En matière économique enfin, le FN a un projet dirigiste et protectionniste comportant par exemple « le retour aux monnaies nationales », des « mesures de contrôle des mouvements de spéculation des capitaux » et la « nationalisation partielle des banques ». En qualifiant la sortie de l’euro de « défi technique » qui pourrait être relevé avec l’appui allemand, le FN prend ses désirs pour des réalités.

A quoi joue donc l’ancien Président de la République qui a eu le courage de ramener la France dans le commandement intégré de l’OTAN et a activement lutté contre la dislocation de la zone euro ? A-t-il oublié qu’il a lui-même créé la commission Attali destinée à « libérer la croissance » dont Emmanuel Macron était le rapporteur ?

Continuer la lecture

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 2- Départemental, 3- National, 4- Européen, Départementales / régionales 2015 | Laisser un commentaire

Départementales : et si on sortait des analyses convenues ?

Article publié hier sur la page Facebook de Marc Fesneau – Secrétaire Général du MoDem

150324- Fesneau-portraitQuelques éléments d’analyse 24H après le scrutin et en s’éloignant des sondages sortis des urnes et des agrégations « originales » du ministère de l’intérieur. Et c’est quand même mieux de faire ainsi en évitant de commenter les sondages avant vote et en comparant plutôt avec les scrutins précédents et en essayant de tirer des enseignements lucides loin du « on a tous gagnés » des plateaux télé. Bref en sortant des trompe- l’oeil

Et d’abord l’élément principal et qui me paraît aveuglant de vérité : il y a indéniablement un score jamais atteint du front national loin de l’échec facilement répété à l’envie hier soir. Dans plus du tiers des départements en tête, présent dans plus de 1100 Cantons, arbitre dans la plupart. Quel est l’état d’une démocratie soumise à une telle pression ? Et que donneront les régionales avec des candidats FN à forte notoriété ?

Ajoutons une montée dans des départements jusqu’alors à l’écart de vague : Puy de Dôme, Maine-et-Loire, Ile et Vilaine, Orne… C’est bien d’une implantation réelle et durable dont on parle. Et on n’a pas fini d’en parler. C’est pour moi le premier enseignement et peut-être celui –sur lequel il faudrait réellement travailler.

Ce n’est ni la stigmatisation et la dramatisation à outrance des uns, ni la course aux positions les plus droitières des autres qui endigueront cette vague qui menace de tout emporter sans rien résoudre. Dans les deux cas des postures de circonstances et dans les deux cas les germes de l’échec.

Pour le reste :

Continuer la lecture

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 2- Départemental, 3- National, D- Vie du Mouvement, Départementales / régionales 2015, Z- Non classé | Laisser un commentaire

Départementales … après le premier tour

Sans vouloir « rajouter des commentaires » à l’ensemble de ceux qui envahissent nos écrans, radios et journaux :-) , deux remarques:

  • 1- le mode de scrutin ne permet plus d’exprimer la diversité de pensée de nos citoyens. Il faut faire « efficace » dès le premier tour.  Pour preuve:

Alors que « mathématiquement » cela aurait été possible, « la Gauche » n’est plus présente au second tour dans les cantons ayant fait l’objet d’une offre de plusieurs listes (présentant d’ailleurs des options politiques différentes, totalement recevables – voir notre article sur ce point – clic-). Devons-nous nous contenter d’un système électoral aussi simpliste ?

  • 2- les raisons de la « montée » du FN restent toujours à analyser. Parmi les communes que nous connaissons bien qui ont placé ce parti en tête:
    • il n’y a pas d’étrangers,
    • la situation économique, sous réserve d’une analyse plus fine, n’y est pas « catastrophique »,
    • les élus ne sont pas des « pourris »: ce sont des gens dévoués, souvent « sans étiquette », ayant des valeurs fortes mais non-partisans dans leurs actions, souvent réélus lors des dernières municipales,
    • les habitants sont très intégrés, souvent généreusement bénévoles dans un tissus associatif dense,
    • le programme des candidats FN, copié-collé dans tous les cantons, ne parle pas de l’Ardèche, se moquant ainsi du contexte local dans le but, maintenant avoué et stratégiquement planifié, d’une conquête du pouvoir au niveau national.

 

Alors ? Jean Lassalle, lors de notre rencontre à Aubenas – clic - , nous a bien fait partager ce « désarroi ». Aurions-nous collectivement à ce point peur dans l’avenir en nous réfugiant dans un discours passéiste à l’heure où nos jeunes ont le monde entier pour terrain de jeu ? Des peuples entiers paient lourdement, dans leurs familles, dans leur chair, l’envie d’acquérir cette « démocratie » dans laquelle nous nous recroquevillons !

Il y a sûrement une demande « d’ordre » et de « clarté » vis à vis de nos dirigeants.

Commençons par être fiers de porter haut nos valeurs démocrates qui sont notre véritable identité nationale ! A nous de bien voter ! C’est le premier signe de notre engagement à défendre ces valeurs.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 2- Départemental, 3- National, Départementales / régionales 2015 | 3 commentaires

Les questions qui se posent

150320- Elections départementales1- Au niveau national:

  • dois-je manifester mon accord ou mon désaccord avec la politique du gouvernement par mon vote lors de ces  élections départementales ?

2- Au niveau régional:

  • quel est l’avis des candidats sur la réforme territoriale en cours et le rôle qu’ils comptent jouer dans sa mise en place ?

3- Au niveau départemental: 

  • suis-je satisfait de la gestion de l’équipe sortante ?
  • n’est-il pas temps d’une alternance pour éviter la mise en place effective de baronnies locales ?

4- Au niveau du canton:

  • le programme des candidats est-il relativement précis ou se contente-t’il de vagues orientations générales, photocopiées d’un canton à l’autre se moquant, en cela, des électeurs et de la démocratie ?
  • Les candidats ont-ils fait preuve de dévouement, de compétences et d’intégrité dans d’autres circonstances ?

C’est par notre vote raisonné que nous aurons une démocratie stable et sereine … c’est tellement facile de crier avec les loups et de ne pas assumer sa responsabilité de citoyen !

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 2- Départemental, 3- National, Départementales / régionales 2015, Réforme territoriale | Laisser un commentaire

La grotte Chauvet … une caverne ? un gouffre ? un précipice ?

150317- La caverne Pont d'Arc - rEn tant qu’Ardéchois nous sommes tous fiers que l’UNESCO, en Juin 2014, ait reconnu la Grotte Chauvet, dans le Sud Ardèche, comme patrimoine de l’humanité. Nous adhérons également au principe « d’exploiter cette richesse » pour en faire un élément de promotion touristique de notre beau département. En regard de l’expérience de la grotte de Lascaux, nous comprenons également l’utilité de la construction d’une réplique afin d’éviter la dégradation de la grotte d’origine …

mais comment ne pas revenir sur la non-maîtrise du budget de ce projet, dérapage dont nous parlions déjà il y a 3 ans et demi dans un article intitulé « gaspillage et maquillage … sont les 2 mamelles de la vache à lait » – clic -, la vache à lait étant vous, moi, nous les contribuables.

Quelques chiffres:

Premièrement, notons que M. Saulignac se trompe: il estime la dérive de 7,5% alors que l’écart entre 55 et 43 M. Euros est mathématiquement de 27,9%.

Deuxièmement, notons l’ argumentation pour le moins spécieuse : »c’est un budget maîtrisé car l’écart est moins important que celui du Musée des Confluences à Lyon et du MUCEM à Marseille ». Imaginons, dans le privé, ce qu’il adviendrait à un responsable de projet si le budget de celui-ci dérivait de 28 %.

Troisièmement, notons que l’on oublie allègrement dans ce budget tous les aménagements nécessaires (parkings, routes …) en limitant la communication sur le seul « projet artistique ». Montant actuel des travaux déjà réalisés: on ne sait pas … mais ce qui est certain c’est que cela va continuer. La preuve: voyez l’extrait du plan « Région-Département Ardèche » jusqu’en 2020 – clic - : 21,37 M.Euros sont déjà prévus pour améliorer les « liaisons et accès » à la caverne du Pont d’Arc … sans compter le lancement du projet de développement touristique  associé de la Combe d’Arc (10,4 M. Euros pour le seul aménagement des abords – là aussi coût global du projet: mystère ?) . Nous voyons également le lancement d’un projet d’une « simulation numérique » de la caverne du pont d’Arc dont la seule étude est provisionnée pour 1,5 M. Euros.

Rappelons que nous ne sommes pas assez experts pour « estimer » si ces coûts sont justifiés ou pas: c’est un investissement majeur pour le Sud Ardèche qui voit ainsi confortée  sa vocation touristique internationale de masse. C’est un choix politique qui peut se discuter mais qui a sa logique. Constatons néanmoins que ce projet va son train sans surveillance budgétaire par nos conseillers départementaux.

En cette période électorale, n’hésitons pas à en parler aux candidats susceptibles d’avoir en charge la continuation de ce projet … financé par les citoyens et opérationnellement géré par un groupe privé.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Z- Non classé | Commentaires fermés

L’Ardèche numérique … enjeu électoral ?

150316- numériqueNous sommes définitivement rentrés dans la société du numérique. Dans notre quotidien, nombre d’entre nous ont pris l’habitude de communiquer via les réseaux sociaux, de s’informer, d’acheter et pour certains de travailler en ligne. Du côté du développement économique, il n’est plus envisageable de conserver ou d’implanter de nouvelles entreprises sur un territoire sans un service numérique de qualité.

Les deux départements d’Ardèche et Drôme se sont fortement mobilisés depuis l’année 2004 pour être à la pointe dans ce secteur.

Ainsi, ils ont créé avec la Région Rhône-Alpes le « Syndicat Mixte Ardèche Drôme Numérique », qui construit aujourd’hui l’un des réseaux de fibre optique les plus importants en France. La première étape (2007 – 2012) a permis la réalisation des routes départementales du numérique (un squelette composé de 2300 kms de fibre), la généralisation du haut débit pour les Ardéchois et les Drômois, et le raccordement de 1 500 entreprises et services publics à un service internet de qualité qui facilite leur développement et leur performance. Coût total de cette tranche : 125 millions d’euros, co-financés par les deux Départements, la Région, l’Europe et le concessionnaire privé du réseau (ADTIM).

La deuxième étape démarre en 2015, et devrait s’étaler sur 10 ans. Il s’agit de raccorder à la fibre optique tous les foyers non couverts par les opérateurs privés, soit 300 000 foyers qui verront arriver la fibre optique dans leur maison. Ce scénario représente un investissement total estimé à 466 M€. Ce projet marquera une véritable rupture technologique et se substituera à terme au réseau téléphonique en cuivre.

En plus des financeurs indiqués plus haut, les communautés de communes apporteront leur participation technique et financière.

Tout en approuvant la décision des assemblées départementales de soutenir financièrement cet immense projet, nous ne pouvons que regretter que l’initiative publique locale soit obligée de suppléer la carence des grands opérateurs privés, intéressés seulement par les zones urbaines, et celle de l’Etat, qui aurait du être à la manœuvre dans ce chantier structurant de demain, au moins aussi important pour notre avenir que les autoroutes ou les lignes TGV.

En cette période d’élections – aussi bien « départementales » à la fin de cette semaine que « régionales » à la fin de cette année – n’hésitons pas à interroger les candidats (ou à analyser leur programme) sur ce qui va être l’ investissement majeur pour notre département sur les 10 prochaines années à venir.

Pour plus d’informations : www.ardechedromenumerique.fr (voir rubrique STAN 06-27 « schéma bi-départemental  d’aménagement numérique »)

Pour lire ou télécharger une synthèse de ce dossier

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 2- Départemental, Départementales / régionales 2015, Industrie, Z- Non classé | Commentaires fermés

Pollution du climat … politique

150311- Climat politiqueDans son éditorial de ce jour, 11 mars 2015, Thomas Legrand, sur France Inter, pointe du doigt le climat de défiance qui se développe dans le monde politique et, par contre coup, au sein de la société. Chacun suppute par avance ce que l’autre aurait comme arrière-pensée cachée afin d’arriver à des fins qu’il cacherait aussi. C’est, entre autres,  pourquoi, dans le débat et les commentaires, toutes sortes de théories du complot et de discussions sur les positionne- ments partisans prévalent sur les sujets de fonds

Nous sommes d’accord avec cet éditorial: ce mode de réflexion à plusieurs niveaux frise la bêtise en éloignant les décideurs et commentateurs de la réalité quotidienne des citoyens (souvent au détriment des élus de terrain qui, eux aussi, se trouvent ainsi entraînés dans cette rhétorique verbeuse).

La phase préparatoire des prochaines élections départementales en est un parfait exemple. Tout le débat semble être: qui va gagner ? le PS est-il l’allié objectif du FN ? Quel remaniement ministériel en sortira-t’il ? … Le fond passera en second si tant est que cela soit nécessaire d’en parler.

Au MoDem Ardèche, nous sommes les adeptes du dicton de Raymond Barre: « les faits sont têtus ». Pour les départementales, nous vous parlons de l’Ardèche: on est sûrement stupide :-) .

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 2- Départemental, 3- National, Départementales / régionales 2015, E- Presse, Politique générale | Un commentaire

Départementales: soyons exigeants … envers nous mêmes.

C’est parti, les médias commencent à s’intéresser aux élections départementales … et le débat est pour l’instant, au niveau national du moins, affligeant (voir nos deux précédents articles).

Localement, les candidats commencent les « tournées »: marchés, rencontres avec les personnalités locales, réunions publiques … Les pages de nos journaux sont maintenant remplis de photos de untel au loto de l’association machin, les remarques d’une telle en visite dans une petite entreprise … Ne nous moquons pas, ce travail de terrain est indispensable et que dirait-on si ces candidats ne se déplaçaient pas; au contraire: remercions-les.

Par contre, ne nous contentons pas d’un contact sympathique, souvent sincère mais insuffisant. Par facilité aussi, méfions-nous des discours simplistes et partisans, développant des idées générales et souvent ultra-rabâchées .

Rappelons que le budget de l’Ardèche est de 415 millions et que cet argent, nos impôts, doit être correctement distribué:  voilà quelle doit être notre exigence.

Le dessin en tête de cet article (cliquer dessus pour l’agrandir) précise les 13 points sur lesquels ces nouveaux élus auront à débattre et décider. Alors, lorsque:

  • nous participons à une réunion publique n’hésitons pas à questionner: qu’avez-vous fait, que comptez-vous faire, en quoi vous différenciez-vous des autres candidats sur chacun de ces treize points et, surtout,  quelle part du budget comptez-vous y consacrer ?

  • nous recevons les programmes, ne nous contentons pas de vagues promesses et orientations et comparons les propositions et orientations de façon analytique et objective autant que faire ce peut.

Par ailleurs, nous souhaitons tous que nos élus soient irréprochables par leur façon d’être et leur intégrité. N’oublions pas que, aussi bien au niveau local que national, certains d’entre-eux, pourtant épinglés par la justice, ont été élus, voire réélus.

Etre démocrate demande de faire un premier effort: l’écoute et l’analyse critique. A nous de développer notre exigence citoyenne.

 Nota: il va sans dire que la participation aux élections est une obligation … voyons autour de nous les peuples qui souhaiteraient avoir le droit de s’exprimer. Défendons cet acquis républicain.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 2- Départemental, 3- National, Départementales / régionales 2015, Z- Non classé | Un commentaire

Notre département est-il bien géré ?

A l’approche des élections départementales (malgré toutes les réserves que nous avons émises lors du post précédent), un des premiers point à estimer est le bilan de l’équipe sortante. Pour l’aspect  » gestion financière », il se trouve que BFM TV vient d’éditer un classement comparatif des divers départements – clic - .

Bien sûr, tout classement est subjectif; comparer la Creuse et la Seine Saint Denis n’est pas chose facile et chaque item mériterait un commentaire. Pourquoi ne pas s’en servir pour poser des questions à nos candidats lors des prochaines réunions publiques ?

En cliquant sur le dessin ci-contre, vous trouverez une synthèse de cette enquête pour l’Ardèche. Rappel utile, le budget 2015 du département - clic - est de 415 M €. Cela vaut le coup de s’en occuper :-).

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans 2- Départemental, Départementales / régionales 2015, Finances | Un commentaire