Marine Le Pen joue de la trumpette.

170403- cassandreUne telle phrase pourrait prêter à sourire, s’il ne s’agissait d’un fait d’une extrême gravité.

Un assistant parlementaire travaille au parlement, Bruxelles et Strasbourg une semaine par mois, ou dans la circonscription, en l’occurrence Nord-Ouest, et à ce titre il y réside.

L’enquête en cours depuis 2014 a démontré que l’assistante parlementaire déclarée par Mme Le Pen ne répondait pas à ces critères. Elle travaille à Nanterre en Ile de France, et très occasionnellement à Bruxelles, sans y résider. Dont acte. Et Mme Le Pen se voit donc imputer, au prorata du nombre de mois restant de législature, le remboursement de l’argent indument utilisé.

Une telle affaire est absolument catastrophique pour l’image de la France auprès de ses partenaires européens. Quelle influence peut avoir un député européen qui triche ouvertement avec les règles communes. Quel crédit peut avoir une future présidente de la France qui ment sciemment aux citoyens. Dans tout autre état démocratique, Mme Le Pen serait disqualifiée à vie pour tout mandat électif.

Mais il y a beaucoup plus grave. Mme Le Pen  … nie les faits, et parle de cabale, de persécution judiciaire pour mobiliser ses troupes. C’est la méthode familière utilisée par les régimes autocratiques pour faire face à ce genre de situation. Donald Trump, avec ses «fake news», en est un exemple frappant, mais aussi Viktor Orbán en Hongrie. Et en remontant dans la triste histoire du XX ème siècle, le chancelier Hitler a usé des mêmes méthodes avec les résultats qu’on connaît.170403- Donald Marine

Aujourd’hui, la situation est extrêmement grave pour notre nation la France et pour l’ensemble des citoyens qui se voient ainsi rabaissés au rang de vulgaires tricheurs sans vergogne.

Vous qui êtes comme moi des patriotes français et des citoyens européens, ouvrez les yeux et repoussez de toutes vos forces ce péril.

Patrick Roccia – Conseiller National MoDem

Complément : Mme Le Pen et ses comparses font de la sécurité leur credo. Mais quand ils sont eux-mêmes face à la justice, même pour une simple convocation, c’est non. Pourquoi donc les autres justiciables n’en feraient-ils pas autant, y compris les petits malfrats cibles de la hargne du FN. L’exemple à ne pas suivre vient donc bien du FN.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 3- National, A- Périmètre, Présidentielles Législatives 2017. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.