La grotte Chauvet … une caverne ? un gouffre ? un précipice ?

150317- La caverne Pont d'Arc - rEn tant qu’Ardéchois nous sommes tous fiers que l’UNESCO, en Juin 2014, ait reconnu la Grotte Chauvet, dans le Sud Ardèche, comme patrimoine de l’humanité. Nous adhérons également au principe « d’exploiter cette richesse » pour en faire un élément de promotion touristique de notre beau département. En regard de l’expérience de la grotte de Lascaux, nous comprenons également l’utilité de la construction d’une réplique afin d’éviter la dégradation de la grotte d’origine …

mais comment ne pas revenir sur la non-maîtrise du budget de ce projet, dérapage dont nous parlions déjà il y a 3 ans et demi dans un article intitulé « gaspillage et maquillage … sont les 2 mamelles de la vache à lait » – clic, la vache à lait étant vous, moi, nous les contribuables.

Quelques chiffres:

Premièrement, notons que M. Saulignac se trompe: il estime la dérive de 7,5% alors que l’écart entre 55 et 43 M. Euros est mathématiquement de 27,9%.

Deuxièmement, notons l’ argumentation pour le moins spécieuse : »c’est un budget maîtrisé car l’écart est moins important que celui du Musée des Confluences à Lyon et du MUCEM à Marseille ». Imaginons, dans le privé, ce qu’il adviendrait à un responsable de projet si le budget de celui-ci dérivait de 28 %.

Troisièmement, notons que l’on oublie allègrement dans ce budget tous les aménagements nécessaires (parkings, routes …) en limitant la communication sur le seul « projet artistique ». Montant actuel des travaux déjà réalisés: on ne sait pas … mais ce qui est certain c’est que cela va continuer. La preuve: voyez l’extrait du plan « Région-Département Ardèche » jusqu’en 2020 – clic : 21,37 M.Euros sont déjà prévus pour améliorer les « liaisons et accès » à la caverne du Pont d’Arc … sans compter le lancement du projet de développement touristique  associé de la Combe d’Arc (10,4 M. Euros pour le seul aménagement des abords – là aussi coût global du projet: mystère ?) . Nous voyons également le lancement d’un projet d’une « simulation numérique » de la caverne du pont d’Arc dont la seule étude est provisionnée pour 1,5 M. Euros.

Rappelons que nous ne sommes pas assez experts pour « estimer » si ces coûts sont justifiés ou pas: c’est un investissement majeur pour le Sud Ardèche qui voit ainsi confortée  sa vocation touristique internationale de masse. C’est un choix politique qui peut se discuter mais qui a sa logique. Constatons néanmoins que ce projet va son train sans surveillance budgétaire par nos conseillers départementaux.

En cette période électorale, n’hésitons pas à en parler aux candidats susceptibles d’avoir en charge la continuation de ce projet … financé par les citoyens et opérationnellement géré par un groupe privé.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Z- Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.