Mélanchon: le favori de la Star-Ac

Cela faisait un moment que je n’avais pas rencontré mon ami Jules et j’étais curieux de savoir ce qu’il pensait de J.L. Mélanchon, lui:

  •  qui ne s’était pas trompé au sortir des primaires socialistes sur le vote aux extrêmes (clic par ci) ,
  • qui avait bien anticipé la désastreuse campagne de Eva Joly (clic par là) ,
  • et qui, il faut le dire, a un faible pour F. Bayrou (et reclic).

C’était hier matin, je buvais mon pe’tit noir à la terrasse du « Palace » pour profiter du soleil printanier et des décolletés qui vont avec, quand il s’est assis à côté de moi. Il avait un peu de temps devant lui et je l’ai tout de suite branché gentiement en lui montrant les courbes des sondages de mon quotidien favori. Et, là encore, j’ai pas été déçu.    

Dans un premier temps, il s’est contenu, bien que le frémissement de sa moustache – qu’il a épaisse – laissait entrevoir une colère sous-jacente à peine maîtrisée. « Je suis d’accord avec toi », qui m’dit devant mon air tout d’un coup éberlué, « à la Star-Ac, des candidats , c’est lui le meilleur ! ». « Il a la gouaille et les réparties de Coluche et comme i’s’met pas des plumes dans l’trouffion ça fait plus sérieux, il a les burnes à la Tapie quand il croisait les gants avec le Jean-Marie sauf que là i’ fait du rentre-dedans à la fifille, i’smet à avoir des accents gaulliens lorsqu’il est au balcon des meetings et, enfin, i joue à Astérix « nous village gaulois, eux envahisseurs capitalistes » ».

Quand je lui ai dit qu’il exagérait et que c’était un tribun, un politique blanchi sous le harnais, qui avait su quitter à temps le PS rose-caviar, sa moustache s’est hérissée et i m’a répliqué aussi sec « et qui est pote avec Chalvez du Mexique, qui reste fidèle à Fidèle, qui considère les tibétains comme des moines poussiéreux et que la Chine a raison de leur apporter la civilisation … et que, ma foi, avec les dirigeants Coréens du Nord tout ce beau monde a bien raison de combattre les salauds de capitalistes qui complotent contre les masses laborieuses et, en plus qui dit que son modèle c’est l’Amérique du Sud » (Ndlr: ici), j’ai pas pu l’arrêter, il a rajouté « et que dans tous ces pays là, les inégalités sont les plus criantes ». J’ai cru qu’il allait se calmer mais il a repris de plus belle: » de plus, c’est pas pour dire quel est le candidat le plus beau qu’on va voter, c’est pour élire celui qui a la capacité d’être président ! » « Bien sûr, bien sûr », qu’j’ui dis histoire de dire qu’q’chose mais il rembraye  » Et pis, faut voir le programme … si tu faisais ta lettre au Père Noël tu pourrais pas mieux faire ».

Je lui ai piteusement avoué que je n’avais pas lu  le programme. I m’a dit « t’as tord, tu peux le télécharger (Ndlr: ici) et après je te laisse t’imprégner; fait gaffe, c’est de l’humour par accumulation; prise une par une, chaque proposition ça va – sur certaines, je serai même d’accord, on les retrouve chez Bayrou – mais si tu te tapes les  49 Pages, à la fin, tu fais dans ton froc et tu sais pas si c’est de rire ou de peur car rien n’est chiffré ! Tiens queq’z’unes pour la route » qu’i’m’dit, et lui d’énoncer

  • Rétablissement des 35 heures,
  • Droit à la retraite à taux plein à 60 ans,
  • Augmentation immédiate des bourses d’études,
  • Remboursement à 100 % des dépenses de santé,
  • Titularisation des 800 000 précaires de la fonction publique,
  • Régularisation des sans-papiers,
  • le SMIC à + 20 %
  • Plan de financement pour la sobriété et l’efficacité énergétique
  • Doublement de l’aide de l’état aux actions de prévention et d’aide sociale,
  • Plan de recrutement dans l’Education Nationale
  • Doublement du budget à la recherche,
  • + 50 % de l’investissement de l’Etat dans les filières techniques et professionnelles
  • Budget du Ministère des Sports à 1 % du budget national ainsi que le budget des « Arts et de la Culture »
  • etc, etc, etc …

« Voilà quelques couplets de la chansonnette, le refrain étant au choix « les riches et les entreprises paieront » ou « nous aurons un grand service public ». Clémentine Autin, une de bras droits de Mélanchon, quand on lui demande de chiffrer tout ça, répond: « nous avons suffisament d’économistes compétents au frond de gauche pour équilibrer l’ensemble ». Roulez jeunesse, on ira tous au paradis, n’oubliez pas de rêver ! ».

Moi j’m’suis risqué de dire à mon Ami Jules: « pourtant, ça marche pour lui ». I’m’répond d’un ton lassé: « Que veux tu, quand un beau ténébreux, la main sur le coeur, tel le Julio Iglesias de la belle époque, vient roucouler  « Nous la gauche » à la Star-Ac, tout le monde trouve ça con mais c’est ce genre d’émission qui fait les plus belles audiences » ».

Et, en m’disant, « tiens c’est moi qui paie le café », i conclut « i parait que ce n’est pas le grand Charles qui aurait dit « les Français sont des veaux » … mais celui qui l’a dit avait bien raison ».

Le soleil se couvrait, annonçant une giboulée de Mars tardive. J’ai pris mon quotidien sous le bras et je suis allé écouter Laurent Gerra à la radio; au moins on sait pourquoi on rit.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 3- National, Politique générale, Présidentielles 2012, Z- Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.