Bonjour tristesse

GRENOBLE, hier, 19 Mars 2012

Bizarre l’ambiance de ce rassemblement
D’entrée les organisateurs ont appelé à la dignité, au respect des familles touchées à Toulouse et aux familles des militaires.
L’hommage s’est continué lors des diverses interventions dont celles du Bernard Bosson, ancien Maire d’Annecy, et de Jean-Luc Bennahmias, député européen, intervenants qui ont fait patienter la salle en attendant l’arrivée de François Bayrou.
Contrairement aux entrées un peu grandiloquantes, habituelles à ce genre de manifestation,  il est apparu directement sur la scène pour remercier les militants présents. Il a expliqué  

que ce meeting avait été maintenu car, à son avis, lorsque des drames arrivent il faut savoir en parler, soutenir ouvertement les familles touchées, familles françaises, enfants de notre peuple.

A plusieurs reprises il a insisté sur la nécessité de reformer une France unie dans laquelle les discours qui contribuent à la haine, à la stigmatisation des uns contre les autres n’ont pas leur place et conduisent à des drames incommensurables…
En bon politologue il a rappelé que son programme faisait appel justement à cette unité indispensable pour sauver le peuple français dans une Europe forte.

Je reste dans un état « bizarre » après ce rassemblement… un arrière goût de malaise après une telle barbarie qui entache non seulement la campagne présidentielle mais également le début du Printemps qui devrait être synonyme de renouveau et de gaîté.

Danielle Magand

 La vidéo de l’intervention de F. Bayrou

http://www.dailymotion.com/video/xpjwuo
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 3- National, Présidentielles 2012, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Bonjour tristesse

  1. Monique FOREL dit :

    Après les tragiques évènements de Toulouse l’ambiance ne pouvait pas être festive et les militants n’ont pas eu besoin de se faire violence pour que cette rencontre se déroule dans la dignité.
    Très discrète, l’arrivée de François Bayrou a été longuement saluée par des applaudissements.
    Celui ci a donné les raisons de la non annulation de cette rencontre en précisant que ce ne serait pas une réunion électorale mais une réunion de réflexion nationale.
    Au cours de son intervention les militants ont pu constater que l’analyse de la situation conduisait à la nécessité d’une France unie et solidaire dans la continuité de ce que prône depuis longtemps François Bayrou. Pas de changement de cap!
    Ce n’était pas un meeting électoral, pas de manifestations joyeuses et bruyantes mais pour terminer de longs applaudissements et une grande émotion.

Les commentaires sont fermés.