Mouvements sociaux de ce jour – Communiqué de presse.

Clic - Communiqué de presse -

Le MoDem Ardèche exprime sa complète compréhension vis à vis des manifestations qui se déroulent aujourd’hui. En effet, celles-ci sont l’expression sociale des revendications de l’ensemble des organisations syndicales, revendications portées dans une lettre commune éditée le 1er Septembre dernier.

En regard de cette lettre dont vous trouverez un extrait en fin de cet article, on notera que sur de nombreux points, ces revendications trouvent un écho dans les orientation concrètes proposées par François Bayrou dans son livre diagnostic « 2012 – Etat d’Urgence ». Ainsi

  • sur la réforme de la fiscalité le MoDem prévoit la création de deux tranches supplémentaires de l’impôt et la création d’une taxe sur les transactions financières,
  • sur l’emploi – notamment celui des jeunes: les axes prioritaires du MoDem sont
    • « Instruire »: en « sanctuarisant » dans les approches budgétaires les moyens de l’Education Nationale afin que nos jeunes acquièrent les bases élémentaires nécessaires aux adaptations qu’ils rencontreront dans leur vie professionnelle,
    • « Produire »: la délocalisation n’est pas une maladie inéluctable liée au seul différentiel supposé des coûts de main d’oeuvre mais à un manque de volonté politique
      • 80 % de notre commerce extérieur se fait avec des pays européens;
      • nous sommes déficitaires vis à vis de pays au niveau de développement social globalement comparable (Italie, Pays-Bas, Irlande, Norvège, Etats-Unis, Belgique) –Document de référence gouvernemental: Aperçu du Commerce extérieur de la France
  • sur le sentiment de nos concitoyens d’une injustice sociale croissante, le MoDem propose de « reconstruire la démocratie » en rétablissant la séparation des  pouvoirs dans les hautes sphères de la gouvernance française avec une exigence de transparence.

Extrait de la lettre de l’intersyndicale  CFDT, CGT, FSU, Unsa et Solidaires du 1er Septembre 2011.

… Pour relancer la croissance, en respectant les impératifs de développement durable, réduire les inégalités et maîtriser les déficits, une politique visant une autre répartition des richesses et favorisant le développement économique et social  est incontournable.
Cela suppose des réformes structurelles importantes comme une réforme globale de la fiscalité intégrant une plus grande progressivité, une politique industrielle coordonnée au niveau européen, des services publics de qualité.

Cela appelle aussi des mesures urgentes :

  • Abandonner la taxation des complémentaires santé ; supprimer les exonérations et la défiscalisation des heures supplémentaires ; conditionner toute aide publique à son efficacité sociale et économique, aux politiques sociales dans les entreprises.
  • Mettre en œuvre la taxe sur les transactions financières.
  • Faire de l’emploi, en particulier celui des jeunes, une priorité. Stopper les suppressions d’emplois dans la Fonction publique.
  • Soutenir le pouvoir d’achat notamment des plus bas revenus et réouvrir les négociations salariales dans les entreprises et la Fonction publique pour réduire les inégalités notamment entre les femmes et les hommes …
  •  

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 2- Départemental, 3- National, D- Vie du Mouvement, E- Presse, Social. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mouvements sociaux de ce jour – Communiqué de presse.

  1. Laurent TOUZET dit :

    Tous les jours des drames se produisent à cause d’une très grande
    pécarité. Des manifestations s’organisent des mouvements d’indignés se créer partout dans le monde. Liberté égalité fraternité ne semble plus rien signifier en France pour de nombreuses personnes. Avant il y avait 3 classes ou catégories les pauvres, les riches et la classe moyenne maintenant il n’y a plus que les riches et les pauvres tous les ingrédiens sont réunis pour une explosion sociale nouvelle
    révolution qui sera pire qu’en 1968 et personne au pouvoir ne réagit ni
    plus à gauche. Je suis adhérent et complétementement dépité en voyant le
    délabrement quotidient de la France. 2012 état d’urgence est vraiment le
    livre à lire mais surtout combien de temps notre société va tenir en allant droit d’en le mur ?

Les commentaires sont fermés.