Politique, pub, sexe & vidéo

M. Hervé Saulignac, Parti Socialiste, est premier vice-président du Conseil Général de l’Ardèche et, dit-on, un des candidats au poste de président dans un futur proche. Il est également Conseiller Régional et vice-président de la Région Rhône-Alpes.

Toujours en tête de son blog (et, oui, en tant que démocrate nous nous informons), on trouve cette vidéo datée du mois de Mars dernier.
Image de prévisualisation YouTube

A première vue, elle traite, avec humour, le sujet de l’abstention aux élections. C’est une vidéo très pro, scénario « très tendance », montage serré, acteurs « expressifs » … sans compter une petit « clin d’oeil » sur l’affiche de M. Saulignac en début de clip: une pub comme on en voit pour plein de produit de consommation.

Pourtant, ce type de communication amène quelques interrogations:

  • Quel est l’objectif et l’efficacité réelle de ce clip? Lutte contre l’abstention ou « buzz » pour faire parler du commanditaire et montrer sa « modernité »? Je penche vers la deuxième hypothèse … et contribue à son succès puisque j’en parle dans cet article.
  • En politique doit-on tirer les électeurs « vers le haut » ou les raccoler « en dessous de la ceinture » ?
  • Toutes les femmes ne pensent-elles qu’à ça ? Ne relaie-t’on pas le message subliminal « toutes des salopes » ? Imaginez-vous le même clip avec un homme en vedette ?
  • Enfin, qui paye ? Le parti socialiste dans le cadre de son budget communication ? Il semble cependant que cette vidéo n’a été reprise sur aucun site de la toile socialiste ardéchoise.

A vous de juger? 

Certains diront « c’est de l’humour », « ce n’est rien en regard de certaines autres pubs ». D’autres pourront dire à M. Saulignac en reprenant une pub sur les rillettes: « nous ne partageons pas les mêmes valeurs ! »

Claude Escande

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 2- Départemental, Communication. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Politique, pub, sexe & vidéo

  1. Emmanuel AMPHOUX dit :

    Incontestablement, ce clip provoquant amuse. Je pense qu’il peut néanmoins faire réagir et « parler » aux plus jeunes électeurs, et les faire réfléchir.
    L’abstention reste une maladie contagieuse, transmissible et hautement pathogène, car dans ces temps de crise, de chômage en expansion, les jeunes électeurs ont facilement le réflexe de dire : »à quoi bon se déplacer pour aller voter, tous nos hommes (et femmes politiques) sont des charlots qui ne pensent qu’à eux!!! »
    Chaque voix peut compter, surtout si elle correspond à une prise de conscience de la chance mais aussi de la responsabilité que nous avons tous de participer au débat démocratique, et aux élections.
    Aux urnes, Citoyens !!

    • modem07 dit :

      Bien entendu qu’il faut faire « réagir » les jeunes électeurs et lutter contre l’abstention.
      La question posée était « ce type de clip est-il réellement efficace ». Je ne suis pas sûr que, pour nos jeunes de 18 ans qui ont depuis leur berceau appris à décrypter les pubs télé, ce type de clip qui place un acte politique au niveau d’un simple produit de consommation – et ce en visant le bas ventre – ne soit pas contre-productif. Pour faire simple, je pense que cette pub peut-être interprétée comme « tu vois la politique, c’est comme la pub, ils essaient de nous arnaquer … pire à nous rabaisser ».
      Le débat est ouvert. Il faudrait demander à des jeunes. Je ne suis plus tout à fait dans ce cas là :-) … si certains d’entre-eux de passage sur ce blog veulent répondre, leur commentaire est le bienvenu.
      Claude Escande

  2. Daniel SUSZWALAK dit :

    Pour avoir été l’adversaire de l’intéressé dans une cantonale récente, à l’époque où ce clip est paru sur la toile, je puis vous apporter les informations suivantes :
    – ce clip est une adaptation locale d’un autre clip vu sur internet, et n’a pas été majoritairement réalisé à Privas (rien de scandaleux là-dedans)
    – les nombreuses initiatives prises par le dit conseiller général / régional ont manifestement contribué à donner de lui une image jeune, audacieuse, dynamique, qui n’est pas si fréquente sur la scène régionale et même nationale, appuyée par un réseau de « followers » soigneusement tissé depuis des années, et en capacité d’amplifier en quelques jours ces réalisations. J’avais moi-même pris une initiative comparable, peu de temps avant (il me semble, modestement, un peu plus fine), avec mes faibles moyens audiovisuels, qui est vite tombée dans l’anonymat du world wide web (voir http://youtu.be/rmipTAfqrfU )
    – ceci nous place effectivement devant les interrogations suivantes : où commence la communication, où finit le sérieux, la politique est-elle soluble dans l’humour ?

    Les scores élévés atteints par le dit candidat, et sa trajectoire personnelle, semblent lui donner raison pour l’heure ? Jusqu’au prochain réveil des consciences ?

Les commentaires sont fermés.