L’Ardéchoise: un peu d’air frais.

C’est parti pour 2015 … Plus de 15 000 amateurs de la petite reine se réunissent ces jours-ci pour affronter les dénivelés de nos belles routes ardéchoises … un régal, admirez:

  • pas d’enjeux financiers sinon de faire vivre quelques permanents à l’année à Saint Félicien,
  • la motivation des amateurs qui se sont « bougés » tout au long de l’année pour arriver en forme le jour J,
  • le lien social et la convivialité joyeuse: bénévolat, événements festifs spontanés dans les villes et villages traversés,
  • le développement économique local (gîtes, chambres d’hôtes, restaurants …)
  • la promotion de l’Ardèche à l’international

Certains préfèrent subventionner le « Stade des Lumières » au nom du business et de l’image. L’important est que les supporteurs puissent acheter écharpes et maillots produits dans le tiers-monde dans une enceinte moderne au bénéfice des « Investisseurs ». Et, s’il leur arrive d’être un peu énervés et de mettre le souk dans le quartier, leurs impôts permettent de financer  des CRS; la baston, la bière, les insultes pour les supporteurs d’en face et traiter leur goal « d’en …….. lé » à chaque dégagement: ça crée du lien social* …

« Panem et circences » – clic l’éternel choix politique des dirigeants et des puissants pour avoir le calme  et asseoir leur pouvoir. Nihil novi sub sole – clic  (oui, je mets un peu de latin pour montrer que « sport » et « culture » ne sont pas deux mots antinomiques)

En France, nous avons un ministère dédié « aux sports »: pour quoi faire ? au service de qui ? pour quelle vision du développement humain ? La question ne se pose plus: ça fait un moment que l’on ne mesure la « politique sportive » de notre nation qu’à travers le nombre des médailles ou des records obtenus dans des événements mondiaux gangrenés par l’argent !

Vous avez dit futile ? … venez voir passer l’Ardéchoise: l’air y est frais.

*Nota: je ne me moque pas des spectateurs amateurs (j’en suis parfois) de tel ou tel sport pratiqué par des athlètes de haut niveau, supporteurs de tel ou tel club qu’ils ont intégré comme une « famille » depuis qu’ils sont enfants (j’en fus) … mais du « système » lourd et aliénant qui n’a visiblement que le seul business pour objectif et que subventionnent certains élus.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 2- Départemental, Consommation, Education. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.