Les bons contes font les bons profits

C’était en l’an 2013, dans un bourg de ma connaissance, en février, je pense. Dame Grandbenêt alla quérir médecine à la pharmacie voisine.

La préparatrice, pleine d’obligeance, sur le comptoir déplia l’ordonnace. « Oh ! » fit-elle d’un air marri en lisant du docteur le savant gribouilli, « voilà que l’ongant demandé depuis trois mois n’est plus livré. »

Devant l’air étonné de Dame Grandbenêt, la pharmacienne lui tint ce couplet: « gardez le moral, tout est normal, j’ai la solution par équivalente potion !« .  Et de vendre à Dame Grandbenêt,

ravie, le tube du remède choisi.

La dame, rentrée à la maison, rangea le médicament et voulut jeter l’ancien contenant. Mal lui en pris, son coeur dans la poitrine tressaillit d’un grand choc: les prix sur l’étiquette indiqués n’étaient plus adhoc. De l’ancien au nouvel ongant le prix avait bondit de 145 %.

Je fais là une pose pour permettre au lecteur d’ajuster son bésicle,  de cliquer sur la sorcière en haut de l’article et d’examiner l’argumentaire.

La morale de l’histoire, pirouette, cacahouette, c’est qu’on est tous des Grandbenêt, c’est qu’on est tous des grands benêts ! »

« Dis, papy, les labos i nous prennent pas pour des cons ! » me dit mon petit-fils à qui j’ai conté l’histoire.

Claude Escande

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 3- National, Consommation, Social, Z- Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Les bons contes font les bons profits

  1. Martine LW dit :

    « cela méritait d’être « conté ».
    Tout à fait! Et le fut très joliment, raison pour laquelle je suis passée.
    1- Oui
    2-Euh…Il s’agit souvent de brevets déposés il y a longtemps qui « tombent » dans le domaine public….Vérifiez bien la posologie^^^.
    3- meme réponse que pour la deux (comment savez-vous que mon véhicule est fabriqué en france? Ceci dit, ne vais pas h-acheter une « bluecar » pour autant, elle pue l’anarque)
    4-Vive les génériques! et cf réponse 2. 😉

  2. Martine LW dit :

    Meme labo? Impossible de le lire sur le deuxième cliché…
    Certaines copies peuvent s’avérer plus couteuses que les formules certifiées d’origine.

    • modem07 dit :

      Merci de votre visite sur notre blog.
      1- A priori, il ne s’agit pas du même labo … mais pour être prudent, il faudrait voir le jeu des actionnaires , filiales …
      2- Je comprends que certaines copies soient plus chères à fabriquer que l’originale: cependant, technologiquement, pour de la pommade, avec les mêmes ingrédients, je ne vois pas l’écart possible. Pour être vrai, un applicateur est livré avec la deuxième pommade, applicateur jugé inutile par la patiente.
      3- Ce n’est pas le prix de revient qui doit donner le prix de vente … si un consctructeur automobile vous vend une voiture équivalente à la Twingo 1,45 fois plus chère que celle-ci, il faut vraiment beaucoup d’options pour que vous achetiez « la copie » … ou alors c’est une « mégane » :-)
      4- Enfin pourquoi pensez-vous que l’original, moins cher, a un arrêt de livraison depuis 3 mois ?

      Ceci dit, par cet exemple, je ne veux rien « prouver » mais, il me semble, cela méritait d’être « conté ».

      Amicalement

      Claude Escande

Les commentaires sont fermés.