Un choix pour le second tour: pondéré et ouvert , net et argumenté

http://www.dailymotion.com/video/xqki4c

Ci-joint pour info:

Ces deux documents serviront de base aux réflexions des adhérents du MoDem Ardèche -et, de façon plus générale, aux sympathisants de  la famille centriste- pour définir leur positionnement à l’aune de leurs valeurs et de leur vision de l’intérêt du pays.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans D- Vie du Mouvement, E- Presse, Présidentielles 2012. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Un choix pour le second tour: pondéré et ouvert , net et argumenté

  1. Daniel SUSZWALAK dit :

    Quoi de plus logique qu’un rapprochement avec la gauche la plus centriste du monde… ?Les analystes devraient trouver beaucoup plus surprenant de voir rallier au PS le Front de Gauche anti-libéral, anti-européen, ainsi que les écologistes acceptant au passage un colossal plan quinquennal de démantèlement de… une centrale nucléaire.

  2. Emmanuel AMPHOUX dit :

    Trois commentaires sur notre Blog me laissent pensif…
    Une réponse non polémique s’impose à moi.
    J’ai été jeune giscardien, il y a bien longtemps, quand ce choix, celui de la jeunesse et de la modernité, était proposé. Souvenez vous : « le changement dans la continuité… »
    Les années ont passé, et maintenant, à l’occasion de cette nouvelle élection présidentielle, c’est un temps nouveau pour l’affirmation des valeurs qui font la respectabilité de notre République.
    La référence proposée par F.B au programme du Conseil National de le Résistance reste une balise vivante pour mes choix de vie, pour mes choix sociétaux.
    Dans cette optique, le choix des valeurs, défendu par F.B. est également mon choix, même si, comme lui, je pense que le programme économique du futur président doit être extrêmement prudent, en particulier pour ne pas augmenter la dette colossale de notre vieux pays.
    Je réitère mon option de vote, pour le 6 mai, pour la défense des idéaux qui ont construits la prospérité et le développement de notre Pays

  3. Martine GARVINOU dit :

    Bravo avec votre manque d’idee votre parti est mort. Vous n’êtes ni de droite ni de gauche. Vous n’êtes rien du tout. Jespere que Mr SARKOZY sera réélu. C’est minable ce que vous faites a la FRANCE.

  4. Eric CHARRIE dit :

    J’ai adhéré au modem en 2007. Aujourd’hui ce parti est passé à gauche … rendez moi mon chèque de soutien . Je ne savais pas que c’était le parti des judas !!!!

    • modem07 dit :

      Monsieur, je ne trouve aucune date de votre inscription au MoDem Ardèche en 2007 … mais peut-être nous écrivez-vous d’un autre département, ou écrivez-vous à tous les mouvements départementaux. De toute façon, il me semble que la date de péremption de votre chèque en 2007 est dépassée; je rappelle que la cotisation est due chaque année.
      Pour ce qui est du « passage à gauche » de notre Mouvement, tout étant relatif, je vous propose de vous poser la question « Ne serait-ce pas la droite gaulliste, européenne et humaniste qui se fourvoie depuis un certain temps en se déplaçant toujours plus à droite ? ».
      Quant aux « judas », sachez que, au MoDem, nous souhaitons une démocratie apaisée. A ce titre, nous comprenons que vous vous en soyez éloigné.

  5. Valérie LESAINT dit :

    Monsieur Bayrou,
    Les français ne votent pas pour un homme mais pour un programme qui doit tenir la route et maintenir la France debout. Je suis très déçue par votre discours hier. Le 6 mai ce sera Nicolas Sarkozy!

  6. Emmanuel AMPHOUX dit :

    A suivre le déroulement de la journée d’hier, il semble que F.B. a longuement médité son choix.
    De plus, et c’est une bonne chose, ce choix a surpris les commentateurs, et finalement déçu (et c’est tant pis!) les « centristes » de l’UMP….
    Pour moi, je n’attendais et n’espérait pas d’autre décision.
    Je redoutais bien sûr un choix politicien, qui aurait été de proposer un vote blanc. Mais non, aujourd’hui la situation ne permet plus de demi-mesure, de faux-semblant.
    La course de N.S, ventre à terre, pendant 15 jours, vers les idées anti-sociales, populistes, anti-humanistes, xénophobes du Front National, imposait le choix du rassemblement des démocrates ; le choix de participer activement à l’élection d’un président socialiste, même si nous sommes conscient des faiblesses et illusions de son programme.
    C’est un choix de salut public.
    Dimanche prochain, je serai heureux de me sentir en communion de pensée, de choix et d’action avec François BAYROU, président du MODEM, qui vient de nous dire : « cette fois ci : trop, c’est trop!, les idéaux et les valeurs que nous défendons passent avant tout ».
    Il s’agit avant tout de redonner de l’espoir à notre vieux pays…

Les commentaires sont fermés.