14 Février: Saint Valentin

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 4- Européen, Politique générale, Présidentielles 2012. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 14 Février: Saint Valentin

  1. Emmanuel AMPHOUX dit :

    Effectivement, à l’heure actuelle, le couple franco-allemand est une vaste blague. En premier lieu, madame Merkel n’a que bien peu d’affinité et d’estime envers celui qu’elle appelle en privé : » »monsieur bla-bla », ou Louis de Funès. D’ailleurs devant les piètres résultats du quinquennat raté, comment pourrait-il en être autrement. L’agitation désordonnée de notre président en bout de course ne fait certainement pas illusion outre-rhin.
    En deuxième lieu, les allemands sont certainement attentifs, et dans l’espoir que notre activité économique ne s’affaisse pas trop car nous sommes un de leurs meilleurs clients. Hélas, pour l’instant, leur vision de la solidarité européenne dans la crise des dettes est égocentrique et de courte vue : pas d’aide pour ceux qui sont trop endettés… Si l’on veut que l’Union survive, il faudra pourtant savoir mutualiser nos dettes.

  2. Daniel SUSZWALAK dit :

    Le « couple franco-allemand », vaste blague… Tous ceux qui ont été frontaliers, ceux qui s’intéressent à la culture germanique, savent bien que l’on ne peut se comporter avec les allemands comme le fait M. Sarkozy. Pour un peuple marqué génétiquement par la crise des années 30 et l’hyper-inflation, la simple idée d’imaginer une solidarité internationale pour sauver une nation supposée laxiste (la Grèce, et bientôt d’autres) est contre-nature. Ce n’est qu’à travers un développement respectueux des modes de croissance spécifiques de chacun de ses peuples, que l’Europe se fera. La croire possible d’évoluer de façon homogène, par des politiques de rattrapage successifs et coûteux, c’est faire une dramatique erreur conceptuelle.

Les commentaires sont fermés.