Quand la transparence terrasse …

Huile sur fibre de bois de Christiane Barlow-Couderc. (Clic pour accéder au site de l'artiste)

Peut-être avez-vous appris par la presse locale les quelques  « souplesses budgétaires » auxquelles notre « cher » député de la 1ère circonscription de l’Ardèche, Président du Conseil Général se serait laisser allé durant cette dernière mandature (voir, si besoin, l’article reprenant les principales informations de Médiapart).

Il ne sert à rien d’accabler l’homme, laissons-le face à sa conscience ou à la justice si nécessaire.

Par contre, il est plus que jamais nécessaire de défendre le besoin d’une moralisation de la vie publique tant nos concitoyens se défient de leurs dirigeants. A ce titre, il n’est pas sans intérêt de rappeler quelques points que défend le Mouvement Démocrate en général et ses candidats en particulier; à savoir:    

  • l’arrêt du cumul des mandats, notamment avec celui de député. Ce rôle de contrôle de l’état et de préparation et vote des lois nationales est une mission à temps plein (et « correctement » rémunérée – voir ici – ); même si cette mission nécessite d’avoir des contacts sur le terrain, elle n’oblige en rien d’être partagée avec un mandat d’élu local.
  • l’arrêt de la recette parlementaire pour les sénateurs (voir ici) et l’utilisation par les députés de leurs indemnités et autres avantages pour officiellement donner un coup de pouce à tel ou tel projet local … mais, en fait, pour instaurer un système de clientélisme antidémocratique.

Il n’est pas dans notre intention de « rejouer les présidentielles » mais rappelez-vous cet article de notre blog, regardez la vidéo … et vous saurez ce que les députés du Mouvement Démocrate défendront à l’assemblée  … et ne comptez pas sur les autres partis, même s’ils proclament vouloir le faire: leurs intérêts croisés sont trop intégrés dans leur mode de fonctionnement.

Le député socialiste de l’Aisne, René Dosières, (voir son blog) s’était fait, pendant cette législature, le pourfendeur des pratiques abusives de l’appareil d’état (de l’Elysée au Sénat en passant par la Chambre des députés). Il était reconnu de ses pairs et son travail parlementaire a été de nombreuses fois salué par la presse …  croyez-vous qu’il advint: le Parti Socialiste ne lui a pas renouvelé son investiture pour les prochaines élections législatives . No comment :-(

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans 1- Local, 2- Départemental, 3- National, E- Presse, Législatives 2012, Politique générale, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.